window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-713897-49');

Notre carnet de voyage du Vietnam  Inscriptions à notre stage

Nos carnets: Vietnam  ♥   Au musée  ♥  Réaliser un carnet

Nous sommes arrivés à l’aéroport de Hanoï 24 heures après notre départ. Épuisées, happées par une chaleur et une moiteur inconnues des climats européens. Personne ne peut vous préparer à cet air humide et chaud.

Hanoï, circulation intense et étrangement fluide

Ce qui frappe le plus dès que vous posez vos tongs sur le bitume de Hanoï, c’est la densité de la circulation, avec principalement des motos sur lesquelles n’hésitent pas à se déplacer des familles entières de 4, voire 5 personnes !

Si ce n’était que cela ! Pas de feux rouges, pas de panneaux de circulation. Et pourtant : le flux des scooters se fait sans heurt et sans accident. Les piétons se frayent un chemin en entrant dans la circulation comme nos grand-mères entraient dans la danse.

Dessiner les rues de la capitale vietnamienne

À vous dire la vérité, nous nous y sommes risquées entre peur et fou rire, tant ce pas de danse entre les voitures, les motos et les piétons tenait du défis qu’il nous fallait relever. Notre examen de passage en main, nous nous sommes beaucoup amusées à sautiller d’un trottoir à l’autre.

Les touk touk

Le trajet du Lac de Hanoï à l’hôtel : jamais trajet aussi court ne nous aura paru aussi long ! Mais quel fou-rire ! Et puisque nous parlons d’hôtel, un petit coup de pousse au Tu Linh Legend Hotel que nous vous recommandons.

Les touk touk nous emportent au milieu d'une circulation d'enfer!

Des vendeurs de fruits délicats

Entre les roues des motos et celles, énormes, des gros 4 x 4 rutilants qui leur disputent un bout du pavé, et semblants venus de nulle part, nous attendent le long des trottoirs des vendeurs de toutes sortes.

Au milieu des fumées noires, notre coup de cœur est allé à cette femme venue d’un autre monde, portant sur son vélo de larges plats de figues de Barbarie d’un rose fuchsia éclatant ainsi que des Ramboutans (sortes de gros litchis).

Au milieu des véhicules vrombissants, une bulle de douceur!

La page de Hanoï de notre carnet

Sur 100 photos prises de l’ambiance dans laquelle nous avons baigné durant 2 journées, Laurence a réalisé cette page avec des feutres, de l’encre de Chine et de l’aquarelle. Nous avions ramassé quelques prospectus dans les agences de voyages et au musé de la prison de Hanoï. Et voilà !

Réalisation d'un carnet de voyage à Hanoi

Joignez vous à notre prochain départ!

Ba Na Hills

Des paysages surréalistes

La montée se fait par téléphérique. A priori, nous n’étions pas emballées de faire cette balade, tant les prospectus qui décrivaient Ba Na Hills nous rebutaient. Nous étions convaincues de nous retrouver à Disney land façon asiatique, le kitch, sans la classe. C’était se méprendre, car Ba Na Hills ce n’est pas que cela : c’est aussi une nature fabuleuse et un enchaînement de collines luxuriantes d’où émergent des nuages mouvants telle la vapeur d’une locomotive.

Les paysages grandioses de Ba Na Hills

Un pont… improbable!

Nous arrivons en haut… Le pont de Ba Na Hills n’est pas le plus haut du monde comme le scandent les agences, dans le sens que ses piliers de sont pas les plus haits du monde. Ce pont est simplement celui qui se situe le plus haut sur la surface du globe… Petite embrouille mais qui vaut le trajet, car les matériaux et la technique avec lesquels sont fabriquées les mains sont justes géniaux d’ingéniosité et de beauté. Impossible de croire qu’elles n’ont pas des siècles derrière elles mais qu’elles ont été achevées en 2018 !

 Le pont de Ba Na Hills Vietnam : un pont spectaculaire soutenu par deux mains

La porte du ciel

Ce n’est pas son nom, mais nous l’avons rebaptisée ainsi ! Nous avons choisi cette photo car elle nous a donné un sentiment de puissance et de bout du monde… et qu’elle ferait merveille au milieu de notre carnet de voyage.

La porte du ciel de Ba Na Hills : là s'arrete le monde

Et derrière la porte du ciel, les escaliers qui plongent vers la vallée

Escalier abrupte au sommet de Ba Na Hills

Et voici ci-dessous un détour par le Walt Disney vietnamien. Pause de Marianne aux côtés de ce jeune homme aux cornes de buffl et au milieu des reproductions vraiment époustouflantes de vieux villages français : plus kitch que ça tu meurs !!

Walt Disney existe aussi au Vietnam!

Hoï An

Promenade sous les lampions

Ils sont des milliers, suspendus au-dessus de nos têtes dans toute la zone entourant la vieille ville de Hoi An. C’est surtout le soir que l’effet est magnifique et qu’ils se reflètent dans la rivière Hoai.

Découverte de la vieille ville à pied ou à vélo

Parmi les nombreuses activités et découvertes à faire à Hoi An, patrimoine de l’Unesco, nous avons retenu le pont-pagode japonais, l’ancienne maison Tan Ky, la maison commune de la congrégation chinoise de Fujian et les balades en vélo en périphérie de la ville. La vérité c’est que nous nous y sommes tellement perdues que nous avons eu le temps d’apprécier les ruelles parmi les rizières et le long de la rivière !

Le carnet de voyage de Hoi An

Pour cette page du carnet de voyage de Hoi An, nous nous sommes servi du ticket d’entrée au musée, d’une étiquette de bière vietnamienne et d’un plan de la ville. On peut reconnaître les petites vendeuses de fruits en vas à droite et leur regard amusé qui se pose sur Marianne! Laurence a également utilisé les feutres de couleur pour la calligraphies.

Joignez vous à notre prochain départ!

Hué

La rivière des parfums

Nous avons parcouru les 30 min qui sépare la vieille ville de Hué et la ville moderne sur une embarcation typique colorée, le long de la rivière des parfums.

Les barques à tête de dragon

Dorures, peintures et bas reliefs des portes de temples de Hué

Dorures des temples tout autour de Hué

La pagode de La Dame céleste Thien Mu

La pagode est un des nombreux temples et tombeaux de la Cité impériale (très endommagés) des empereurs Nguyen.

La pagode de La Dame céleste Thien Mu

Le monastère de la cité impériale

Nous sommes dans un centre bouddhiste important. Ici nous assistons à un repas des moines et des novices, un repas plein de concentration et de spiritualité.

Le repas des moines du monastère de la cité impériale

La cité tombeau de l’empereur Tu Duc. (Je n’ai pas pu m’empêcher ce petit montage photo, vive photoshop !)

Si proche de la tête du chien!

Notre page de carnet de voyage de Hué

Notre belle page de carnet de voyage de Hue

Pour cette page, nous avons utilisé des collages et des photos. Nous y avons également dessiné une jolie frise qui intègre le nom de la ville de Hué en calligraphie et du texte qui parle de notre expérience.

Le marché de Bac Ha

Des bols crées à partir de noix de coco peint de toutes les couleurs

Les vendeurs de tissus artisanaux de Bac Ha

Tant de créativité dans les carnet de voyage

Jouets en tissus à acheter à Bac Ha

Organiser un stage de carnet de voyage

Le carnet de voyage du marché de Bac Ha

Collages, aquarelles pour fabriquer votre carnet

Joignez vous à notre prochain départ!

Le village de Sa Pa

Je n’avais jamais vu de rizière

Impression de plonger dans le vert comme on plonge du haut d’un bateau. C’est dans la région de Sapa qu’on peut voir les rizières en terrasses les plus belles du monde. Nous nous en sommes mis pleins les mirettes, même si le mois d’août n’est pas la saison de la récolte du riz et que nous n’avons pas vu de paysans y travailler. Pour notre carnet de voyage, ces paysages étaient un must

Ume vielle femme contemple notre groupe en difficulté marchant dans la boue

Du riz et des buffles

Cela faisait 4 heures que nous redescendions vers le village de Sa Pa, les chaussures de marche plâtrés de boue, les genoux en feu, la pluie qui nous tombait dessus sans égard pour notre peau sensible. Les buffles s’y étaient mis aussi et nous avaient fait chavirer, au sens propre comme au figuré (j’en garde un souvenir cuisant au ménisque gauche !).

Les buffles qui dévalent les collines

Enfants de la rizière

Quant au détour d’un îlot de bambous, alors que nous marchions au fond d’une tranchée étroite, soudain, sur la gauche, une petite fille ! Sage, sereine, son parapluie la protégeant du soleil entre deux éclaircies. Cette apparition nous parue divine au regard de nos pantalons, de rangers trempés et de nos cheveux délavés !

 Une petite fille dans la rizière

Au milieu de rizières, notre marche nous mènera au village de la tribu des Tay

 En haut de la colline, perdue dans la verdure, une petite maison

En haut du village, nous prenons avec notre guide un chemin étroit et escarpé menant à une terrasse superbe. Nous y rencontrons des jeunes filles qui ont bien voulu poser pour Laurence en échange d’une photo avec nous… Voyez aussi la page carnet de voyage de SaPa dessinée par Laurence.

 De jeunes filles coréennes en habit traditionnel vietnamien

J’y ai rencontré cette femme haute en couleur à laquelle j’ai acheté une guimbarde. N’est elle pas craquante avec son sourire du bonheur?

Composition de la page du carnet de voyage à Sa Pa

Carnet de voyage à Sa Pa avec encre et crayons aquarellables

Incontournable Baie d’Halong

Sur le dos du dragon

Depuis que j’ai lu « La petite fille qui dansait au fond de la baie d’Halong » d’Annick Joffre, j’ai toujours rêvé de m’y rendre. Notre voyage au Vietnam a dépassé mes rêves puisque c’est sur un cruiser que nous avons dessiné les collines de la baie d’Halong, pains de sucre gigantesque sorties de l’eau, tel le dragon des légendes vietnamiennes.

Eaux turquoise et îles en pain de sucre de roche calcaire couvertes de forêts tropicales

Point de vue incroyable sur la baie d’Halong : c’est vraiment aussi beau que sur les photos !

Découvrir la Baie et ses 2000 pains de sucre de formes et de tailles différentes

Excursion et Jeux de barques sur la baie d'Along

Et notre réalisation à l’aquarelle et feuilles d’argent

Dessins et peinture de la baie d'Along

Joignez vous à notre prochain départ!

Nin Binh : la baie d’Halong terrestre

Promenade en barque

Nous avons joué le jeu et nous sommes promené d’un site culturel et historique à l’autre le long de la rivière. Ici, ce sont les femmes qui pagaient et nous emmènent le long de la rivière du site naturel de Trang An. La « croisière » en barque dure 3 heures sans que l’on s’y ennuie une seule seconde.

Les meneurs de barques le long de la région de Trang An

Les bosses du dragon : la montagne du dragon

Moment de partage avec la famille de l’hôte de notre guesthouse à Nin Binh

Adorable famille de notre hôte et son petit hôtel en face des montagnes

Notre carnet de voyage de Nin Binh

Comment réaliser une page de carnet de voyage

La page de notre séjour à Nin Binh est différentes des autres: nous avons choisi d’utiliser l’encre de chine et les dorures pour donner une petit air exotique à cette page de notre carnet de voyage. Quelques lettres et le nom de la ville de Nin Binh dorées sont du plus bel effet! Le pourtour vert rappelle l’incroyable végétation du pays.

Nos carnets: Vietnam  ♥   Au musée  ♥  Réaliser un carnet

Formulaire de contact :

2019-05-04T10:07:02+00:00
Ce site utilise des cookies pour votre confort de navigation. Infos Ok