window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-713897-49');

 Matériel du carnet de voyage

Préparer votre matériel

Pour raconter votre histoire au travers d’un carnet de voyage,  il vous faut un matériel minimum et qui soit pratique : tout doit tenir dans une petite besace et se faire oublier. La liste que je vous propose n’a rien d’exhaustif ; rien de définitif ni d’absolu. C’est ce que je considère comme une base (mais on peut faire avec encore moins) pour s’amuser.

Mon matériel, tout compris, pèse 560 grammes, pas de quoi se démettre une épaule ! Alors, pour faire le portrait d’un carnet, voici ce qu’il vous faut…

Le carnet

Faut-il mieux le confectionner ou bien l’acheter? C’est ce que cette vidéo se propose de vous expliquer

Les crayons

 Un crayon HB ou 2B, une gomme souple, un taille-crayon ou canif. (Attention, à mettre en soute pour l’avion).
 Des crayons aquarellables. L’idéal est de prendre une qualité extra-fine qui assure une grande intensité des couleurs et une tenue exceptionnelle à la lumière.
  Notre coup de cœur : la marque Caran d’Ache

Vous pouvez intercaler des couleurs de votre choix mais la majorité des couleurs se fait par mélanges.

Les feutres

 Un feutre noir fin.
 1 feutre-pinceau noir pour tracer de superbes pleins et déliés.
 1 boite de feutres couleur. Là, c’est selon votre sensibilité: des feutres fins ou gros, couleurs vives ou douces.
 Quelques feutres Posca : c’est mon coup de coeur : ce que l’on peut faire avec ces feutres est inimaginable ! Très riche en pigment, la peinture Posca qui est à l’intérieur du feutre est d’une densité incroyable et l’effet sur le Carnet de voyage est bluffant. Concernant les couleurs, vous avez le choix : outre les couleurs classiques vous pouvez trouver des couleurs pailletées, fluorescentes ou métallisées.

L’aquarelle

Les petites boites d’aquarelle qui sont déjà vendues avec quelques godets et sont parfaites pour débuter. Elles contiennent les couleurs de base mais vous pouvez bien sûr choisir vous-même vos couleurs :

 outremer
 bleu cyan
 turquoise
 jaune de cadmium
 jaune citron
 carmin
 violet de cobalt
 blanc
 vert olive
 terre ombre brûlée

La calligraphie et les dessins à l’encre

 Un porte plume
 Quelques plumes : une plume souple, plus difficile à maîtriser mais permet d’avoir des largeurs de traits bien marquées
une plume dure, moins dynamique mais plus facile à manier
 Un flacon d’encre de chine (type Sennelier)

Matériel pour le collage

 Une paire de petits ciseaux (à bouts ronds, pour passer la sécurité à l’aéroport).
 Un tube de colle en bâton pour une utilisation dans les situations inconfortables.
 De la colle blanche liquide.
 Un pinceau fin pour l’appliquer.

Les pinceaux

 Le pinceau rond : polyvalent, il permet d’appliquer des lavis et de tracer des lignes fines.
 Pinceau à lavis : à la fois large et souple, il retient de grandes quantités d’eau. Idéal pour étaler rapidement la couleur sur de vastes surfaces.
 Le pinceau à réservoir d’eau (moyen et gros) de marques Pentel ou Faver-Castell. Indispensables en voyage pour une utilisation nomade. Il vous épargne le transport du gobelet d’eau.

Le reste du matériel

Un chiffon, un godet souple pour l’aquarelle, une gourde ou mini bouteille plastique pour transporter l’eau. Une pince à dessin ou des pinces à linge pour tenir les feuilles du carnet en cas de vent.


Formulaire de contact :

2019-05-04T09:46:14+00:00
Ce site utilise des cookies pour votre confort de navigation. Infos Ok